DETRUIRE

Jean-Luc Vincent

Théâtre • 20h • Salle Ropartz

Dans Détruire, Marguerite Duras est sur scène. Là, devant nous, elle transforme la fiction romanesque en théâtre. Dans un hôtel isolé aux allures de maison de repos près d’une inquiétante forêt, deux hommes et deux femmes se rencontrent. De ses quatre personnages qui errent et discutent, Duras dirait qu’ils sont des mutants, qu’ils aiment tout et tout le monde et veulent pour cela la fin du monde. Elle dirait que la destruction capitale de la société de classe, ou plutôt de l’être de classe, en passerait nécessairement par eux. Une écriture typiquement durassienne donc, mais aussi un récit de genre, un récit d’anticipation, d’horreur ou de science-fiction. Détruire dit-elle est pour Duras un texte éminemment politique qu’elle a écrit à la suite des événements de 1968. Jean-Luc Vincent déstructure ici les genres et invite la sensualité, l’humour, le fantastique et la nudité.
 



« Jean-Luc Vincent salue avec humour l’écriture de Marguerite Duras en offrant le rôle de la romancière à Anne-Elodie Sorlin, sa complice des Chiens de Navarre » Les Inrocks
 

Distribution

D’après Détruire dit-elle de Marguerite Duras | Adaptation, mise en scène Jean-Luc Vincent / Les Roches Blanches | Avec : Edith Baldy, Isabelle Catalan, Xavier Déranlot, Julien Derivaz, Airy Routier, Anne-Elodie Sorlin, Jean-Luc Vincent

Mentions

Collaboration artistique : Anne-Elodie Sorlin | Scénographie : Magali Murbach | Lumières : Christian Pinaud | Son : Isabelle Fuchs | Musique originale : Christophe Rodomisto | Costumes : Séverine Thiébault | Régie générale : Yvon Julou | Régie son : Jean de Almeida | Administration, diffusion : Claire Nollez | Attachée de presse Nadia Ahmane. 

Production : Les Roches Blanches | Production déléguée : Comédie de Béthune, CDN Hauts-de-France | Coproduction, accueil en résidence, création : Studio Théâtre de Vitry | Coproduction Théâtre Dijon Bourgogne CDN, Scènes du Golfe – Théâtres Arradon - Vannes. 

Avec le soutien de la DRAC Ile-De-France, de la SPEDIDAM, du dispositif d’insertion de L’ESAD du Théâtre National de Bretagne CDN accompagnement diffusion, communication Maison Jaune | Le travail de répétitions a été amorcé grâce au Théâtre de Vanves, scène conventionnée, et grâce au Théâtre de la Bastille et à son soutien technique. Il a aussi bénéficié d’une résidence à La Ferme du Buisson / Scène nationale de Marne la Vallée. Une première étape de travail a été présentée en novembre 2015 au Jeune Théâtre National dans le cadre du festival FRAGMENT(S) #3, puis en juin 2016 au Théâtre 95 dans le cadre du Festival Jeune Création. 

Crédit photos : Josselyn Lambert

Tarif D de 5 € à 17 €

Durée 1h45