LE PROCES DE GOKU [Annulé]

Compagnie par Terre

Danse, Théâtre • Lycées

Spectacle présenté dans les lycées, dans le respect des mesures sanitaires.

Goku, passionné de danse, a fait le King loop step. Mais ce pas est une œuvre protégée par le code de la propriété intellectuelle. Assigné en justice, B-boy Goku choisit de plaider son innocence. Le jour du procès, la joute verbale entre Goku et le juge, appuyée par la danse, se transforme peu à peu en battle...

Signée par la chorégraphe et auteure Anne Nguyen, Le procès de Goku est une pièce pour deux comédiens-danseurs. Elle a été imaginée pour être jouée dans des salles de classe, les élèves étant à la fois spectateurs et jurés. Le procès, dont l’enjeu sera exalté par l’intensité du dialogue entre les deux personnages, sera ponctué de démonstrations dansées. Le spectacle oscille entre l’absurde et le tragique d’une situation qui, anecdotique à première vue, soulève des questionnements profonds sur nos valeurs, sur les notions de liberté, de responsabilité et d’héritage.

« Les élèves rentreront en classe, pensant assister à un cours, mais c’est le comédien Jean-Baptiste Saunier qui les rejoindra et non leur professeur·e. Il se présentera comme un juge, frappera avec son marteau sur le bureau et convoquera « l’accusé », B-Boy Goku, interprété par François Lamargot, danseur et comédien. Nous ferons croire aux élèves qu’en raison d’une délocalisation judiciaire, ils ont été nommés jurés d’un procès qui va se dérouler en direct sous leurs yeux… » (Anne Nguyen)

Chorégraphie Anne Nguyen

Avec Santiago Codon et Jean-Baptiste Saunier

Crédit photo : Jean-Marc Lobbe